Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 15:53

GillesPudlowskiPortrait

GillesPudlowski.LesPiedsdansleplatpegAprès François Simon, partant du "Figaro" voilà peu, c'est au tour d'un autre vieux routier de la critique gastronomique de tirer sa révérence : Gilles Pudlowski, après 28 passés à l'hebdomadaire "Le Point" le quitte à son tour.Il raconte sa décision sur son blog "Les Pieds dans le plat" : "Je quitte le Point ces jours-ci après 28 ans de bons et loyaux services, et livre la primeur de la nouvelle aux lecteurs fidèles de ce blog qui a dépassé les 300.000 visiteurs mensuels. On ne part pas d’un journal prestigieux où l’on a accompli tant de tâches fructueuses, de carnets gourmands de province, de chroniques littéraires, de pages de découvertes touristiques, et, bien sûr, de choix de tables parisiennes, hexagonales ou internationales, de jolis produits et de boutiques savantes, sans un pincement au coeur. Ce qui fut le magazine de Claude Imbert et de Franz-Olivier Giesbert m’a apporté tant de joies probantes que, au terme de l’aventure, trois décennies de journalisme fécond me reviennent en mémoire avec quelque nostalgie. Ces images resteront, à la fois découvertes, coups de coeur, coups de gueule, que je continue et continuerai ici et ailleurs à ma manière. Merci à tous de m’avoir suivi avec fidélité. Et à bientôt, très vite, pour de nouvelles escapades gourmandes et émois touristiques ou littéraires. En tout cas, chaque jour ici même, avec vous !".Gilles Pudlowski, je l'ai connu voici bien longtemps, au début des années 70, dans d'autres circonstances, plus politiques que gastronomiques (quoiqu'il y avait un peu des deux, la politique et la gastronomie ne font-elles pas bon ménage ?). C'était du temps de la reconstruction d'un Parti socialiste qui allait devenir celui d'Epinay. A l'époque, nous militions ensemble avec Jean Poperen qui présidait l'Union des groupes et clubs socialistes (UGCS). Gilles est d'ailleurs l'auteur d'un livre consacré ce dernier : "Jean Poperen, l'UGCS : du PSU au Parti socialiste, itinéraire d'un courrant politique".Dans le même temps aussi, il publiait : "Litanie du blues", musique qu'il appréciait autant que le jazz. Plus tard, nous nous sommes de nouveau croisés alors que je quittais un cabinet ministériel en 1983 - celui d'Edmond Hervé, alors Ministre de l'Energie - pour embrasser une nouvelle carrière de critique gastronomique et vinique. Une carrière qu'il avait lui-même entamée après avoir obtenu un diplôme de troisième cycle de l'Institut d'études politiques de Paris (Sciences-Po) et une licence d'histoire. En fait, c'est Jean-François Kahn qui lui met les pieds dans le plat alors qu'il collabore à l'hebdomadaire "Les Nouvelles Littéraires" en lui confiant, en sus de la critique littéraire, les pages consacrées à la gastronomie. Christian Millau le repère alors et lui propose de collaborer au "GaultMillau". A partir de ce moment, de nombreux journaux s'ouvrent à ses critiques, de "Cuisine et Vins de France" à "Paris-Match" avant qu'il ne prenne la direction des pages gourmandes du "Point", en 1986, et ce sans interruption jusqu'à aujourd'hui. Entre temps, il collabore également au "Républicain Lorrain" et aux "Dernières Nouvelles d'Alsace alors qu'il écume ces deux régions se faisant leur spécialiste incontesté. Sa bibliographie est également ponctuée de nombreux ouvrages, autobiographiques lorsqu'il s'agit de "Le Devoir de Français", "L'Amour du pays", "Les Chemins de la douce France" et "Le Voyage de Clémence", littéraires pour "L'Année poétique" et "Le Goût de Strasbourg", et bien sûr gastronomiques, avec "Les grandes gueules" (de la gastronomie), "Elles sont chefs" et, aussi, ses nombreux guides de Paris, de la France, des régions et "Le Dictionnaire amoureux de l'Alsace" qui ne pouvait qu'être signé de son patronyme. Pour ma part, j'ai collaboré pour nombre de ses guides (Alsace, Paris, France) et j'ai toujours apprécié son style délié, concis et documenté, même si nos opinions ont pu diverger sur un bistrot ou un restaurant (ou plusieurs) au fil du temps. Maintenant, c'est donc sur son blog, "Les pieds dans le plat" qu'il faudra le lire chaque jour. Gageons qu'il ne s'en contentera pas, lui le gourmand stakhanoviste qui parcourt chaque jour la France et l'ailleurs en Europe avec une volupté jamais mise en berne. Bon vent donc et, avec lui, bon appétit et... large soif ! - "Les pieds dans le plat" : http://www.gillespudlowski.com/

Partager cet article

Repost 0
Published by toutnestquelitresetratures - dans A boire et à manger
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly
  • Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly
  • : Au quotidien, la cuisine selon les saisons, les vins selon l'humeur, la littérature qui va avec, les bistrots et les restaurants, les boutiques qui nourrissent le corps et l'esprit, bref tous les plaisirs de bouche et de l'âme.
  • Contact

Profil

  • toutnestquelitresetratures
  • Je suis chroniqueur gastronomique et auteur du Guide Le Feuilly. Je suis un des fondateurs du mouvement Slow Food en France dont je fus le Président dans les années 90. Mes livres les plus récents sont "A boire et à manger", "Le Feuilly 2010.
  • Je suis chroniqueur gastronomique et auteur du Guide Le Feuilly. Je suis un des fondateurs du mouvement Slow Food en France dont je fus le Président dans les années 90. Mes livres les plus récents sont "A boire et à manger", "Le Feuilly 2010.

Recherche

Pages

Catégories