Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par toutnestquelitresetratures

Degrafeur.pngEn des temps reculés, les bouchons des bouteilles de champagne n’étaient pas attachés avec un muselet pour résister à la pression créée par l’effervescence du vin, mais étaient tout simplement agrafés. Un producteur de champagne d’Aÿ, Claude Giraud, de la maison Henri-Giraud, a commencé à commercialiser ses grandes cuvées de prestige en 1990 avec des agrafes comme autrefois. A son initiative, un coutelier rémois, Fabien Bourly (de la Coutellerie champenoise) a créé un outil-couteau servant à enlever les agrafes. Il lui a donné le nom de « Dégrafeur ». L’objet – qui n’est pas un gadget – est conçu à la manière d’un poinçon et est doté d’un manche sculpté dans une douelle de fût centenaire en chêne de la forêt d’Argonne. Les douelles proviennent de demi-muids de la maison Giraud d’une centaine d’années et ayant contenu du ratafia. A défaut d’utiliser le dégrafeur pour l’ouverture d’une grande cuvée, on pourra aussi s’en servir comme couteau à beurre. – La Coutellerie champenoise – 18 et 32, rue Colbert, 51000 – Reims. Site : www.coutellerie-champenoise.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article