Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par toutnestquelitresetratures

PhilouEnfantsduPariadis.jpg

CavesPetrissans1_28.jpg

Schmidt.jpgNouvelle livraison pour cette rubrique parisienne, « Le Semainier des bonnes tables », septième, de lundi à dimanche, au déjeuner ou au dîner ! - LUNDI – Dîner « Philou » (photo 1) - 12, avenue Richerand (10e). Tél. : 01 42 38 00 13. Fermé samedi et dimanche. Jusqu’à 22 h 30. M° République ou Jacques-Bonsergent. Menus : 25 et 30 €. Carte : 40-60 €. * - Philippe Damas mène sa barque avec sagesse, mais non sans entrain, dans ce bistrot qui fait florès. Réservez absolument, le coefficient d’occupation est élevé. Pour une carte mitonnée avec soins, faite de produits choisis selon le marché : coquilles Saint-Jacques marinées, pâté en croûte, joue de bœuf aux blettes, faisan rôti, poires au vin rouge. Très bonne sélection de vins. - MARDI – Déjeuner « Le Café de la Nouvelle Mairie » - 19, rue des Fossés-Saint-Bernard (5e). Tél. : 01 44 07 04 41. Fermé samedi et dimanche, lundi, mardi et mercredi au dîner. Jusqu’à 22 h 30. Carte : 25-40 €. Pas de cartes de crédit. M° Luxembourg ou Place Monge. Sur une placette de charme, une équipe gagnante qui joue la carte de la simplicité. Celle de produits ménagers, d’un bon rapport qualité-prix-plaisir : sardines en escabèche, pasta du jour, terrine de boudin poêlée aux cocos de Paimpol, saucisse au foin lentilles vertes du Puy, faisselle de campagne et fromages autour de vins de soif nature et autres. - MERCREDI – Dîner « Caves Petrissans (photo 2) – 30bis, avenue Niel (17e). Tél. : 01 42 27 52 03. Fermé samedi, dimanche et jours fériés. Jusqu’à 22 h 30. Menu : 36 €. Carte : 45-70 €. M° Péreire. C’est toute une famille, père (Jean-Marie), mère (Marie-Christine) et fiston (Jean-Charles) qui s’active ici, dans un décor daté centenaire et plus, de miroirs anciens, boiseries et banquettes de moleskine. La cave est somptueuse, les agapes bistrotières, avec le fromage de tête, les œufs mayonnaise, le céleri rémoulade, la tête de veau et le bœuf de Salers. - JEUDI – Dîner « Sardegna a Tavola » - 1, rue de Cotte (12e). Tél. : 01 44 75 03 28. Jusqu’à 22 h 30. Fermé dimanche, lundi au déjeuner. Menu : 25 €. Carte : 50-80 €. M° Ledru-Rollin. A fleur de marché d’Aligre, une table chaleureuse pour partager la cuisine de la Sardaigne, ici vantée avec art dans un décor coloré méditerranéen. Pour la salade de poulpe, le carpaccio de cheval, les légumes à la poutargue, les palourdes au piment, les gnocchi sarde à la saucisse et le cabri rôti qui sont de petits bonheurs simples. Les vins du cru viennent opportunément irriguer le tout. - VENDREDI – Dîner « Schmidt/L’Os à Moelle » (photo 3) – 3, rue Vasco-de-Gama (15e). Tél. : 01 45 57 27 27. Fermé dimanche et lundi. Jusqu’à 22 h 30. Menus : 24 et 29 (déj.) et 55 € (dîn.). M° Balard ou Lourmel. Stéphane Schmidt a longtemps été le chef du « Violon d’Ingres » de Christian Constant. Ici, il a repris la maison de Thierry Faucher (et son annexe en vis-à-vis). La cuisine est classique et bourgeoise : pâté en croûte, quenelles de brochet sauce Nantua, paleron de bœuf braisé, figues rôties à la cannelle. Belle cave. SAMEDI – Dîner « L’Escarbille » – 8, rue Vélizy (Meudon 92190). Tél. : 01 45 34 12 03. Fermé dimanche et lundi. Jusqu’à 22 h. Menus : 46, 61 et 98 €. Carte : 70-120 €. Gare de Meudon-Bellevue. L’ancienne gare est devenue restaurant campagnard chic et étoilé. Régis Douysset et sa femme Annette ont fait leurs classes ‘Im Schiffchen » à Dusseldorf (aujourd’hui deux étoiles Michelin) : fondant de foie gras de canard, vichyssoise de homard, cabillaud aux haricots cocos, agneau de Lozère, croustillant de chevreuil, pigeon en crapaudine et entremet chocolat-poire. Cave de vins choisis commentés par Madame. - DIMANCHE – Déjeuner « Le Beaujolais d’Auteuil » - 99, boulevard de Montmorency (16e). Tél. : 01 47 43 03 56. Tous les jours. Menus : 28,50 et 32 €. Carte : 50-70 €. M° Porte-d’Auteuil. Un bistrot dans le 16e qui vaut le détour. Pour une cuisine qui est un modèle d’intelligence, avec ses produits du marché, ses cuissons justes et ses goûts jamais pris en défaut : effeuillée de cabillaud, rémoulade de céleri, aile de raie pochée beurre noir (pas trop), magret de canard au chou rouge braisé aux figues, moelle riz au lait au caramel au beurre salé. Bien jolis vins, notamment du Beaujolais bien sûr. - *J’indique le prix d’un repas à la carte pour une personne, c’est-à-dire une entrée, un plat, un fromage ou un dessert, une demi-bouteille d’eau, une demi-bouteille de vin de prix moyen et un café. Les prix des menus sont hors boissons (sauf indication contraire). – A la semaine prochaine, bon appétit et large soif !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article