Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par toutnestquelitresetratures

La nostalgie de la mère Léa, qui faisait son marché sur le voisin quai Saint-Antoine, est entretenue avec ferveur par Philippe Rabatel - depuis 1980 - dans ce qui est désormais l'une des plus anciennes tables lyonnaises, créée à la fin du XIXe siècle. A cette grande mère donc la patrie de Gnafron reconnaissante d'avoir transmis le saucisson chaud poché au mâcon viré, la salade de gras-double rémoulade, les quenelles soufflées aux écrevisses, le gâteau de foies blonds aux crêtes, rognons et ailerons de coq, le tablier de sapeur, le poulet au vinaigre de vin vieux ou celui aux gousses d'ail confit, le rôti de chevreau à la lyonnaise dès le printemps venu, la cervelle de canut et les bugnes. En saison, les gibiers sont incontournables (perdreau au chou, faisan, civet de marcassin) et le gratin de cardons est d'anthologie. Ambiance de bouchon dans un décor sur lequel le temps n'a pas de prise. La Voûte - Chez Léa. 11 place Antonin-Gouju (Lyon 2e). Téléphone : 04 78 42 01 33. Jusqu'à 21 h 30. Fermé dimanche. Menus : 18 (déjeuner en semaine), 28 et 39 €. Carte : 40-60 €.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article