Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par toutnestquelitresetratures

MichelinParis1-10-copie-1.jpgAvant de vous faire part de ceux que, personnellement, je juge être des « oubliés » du Guide Michelin 2013, je vous livre ci-après ceux qui viennent d’y entrer. D’abord, du 1er au 10e arrondissement avec quelques commentaires qui vont avec. - 1er arrondissement : « La Dame de Pic » (1 étoile et 2 couverts, la table parisienne d’Anne-Sophie Pic) – « Kinugawa » (2 couverts, une table japonaise déjà connue sous l’égide de nouveaux propriétaires) – « Pirouette » (1 couvert) – « L’Ardoise » (1 couvert) – « Louvre-Bouteille » (1 couvert, par un « vu à la télé », finaliste de « Masterchef » en 2010) – « Sanukiya » (1 couvert, pour les nouilles japonaises, les « udons »). – 2e arrondissement : « Les Jalles » (2 couverts, par les deux jeunes femmes déjà propriétaire du « Bistro Volnay » également dans le Guide) – « Zinc Opéra » (2 couverts) – « L’Apibo » (1 couvert, un bistrot ouvert par l’ancien chef du restaurant étoilé « Jean » dans le 9e). – 4e arrondissement : « Le Sergent Recruteur » (1 étoile, dans l’Île-Saint-Louis, une cuisine qui se veut créative autour d’un menu imposé). – 5e arrondissement : « Itinéraires » (1 étoile et 2 couverts, avec Sylvain Sendra qui fût jadis dans le 11e au « Temps au Temps ») – « Terroir Parisien » (Bib Gourmand et 1 couvert, par Yannick Alleno, l’ex-trois étoiles du « Meurice » qu’il a quitté, ici pour une cuisine qui emprunte au terroir de l’Île-de-France) - « Lengué » (1 couvert, pour une cuisine japonaise sur le principe de l’isakaya, c’est-à-dire des petites portions comme des tapas) – « Aux Verres de Contact » (Bib Gourmand et 1 couvert, pour la cuisine bistrotière de Sarah Baraudon) – « Mirama » (1 couvert, pour le canard laqué et les soupes). – 6e arrondissement : Guy Martin Italia (2 couverts, dans un cadre design, une cuisine italienne revisitée par le deux étoiles du « Grand Véfour ») – « La Compagnie de Bretagne » (2 couverts, sous la houlette d’Olivier Roellinger) – « Casa Bini » (1 couvert, pour une cuisine toscane que le Guide découvre une bonne vingtaine d’années après son ouverture) – « La Maison du Jardin » (Bib Gourmand et 1 couvert, pour une cuisine de bistrot) - « Semilla » (1 couvert, ouvert par la bonne équipe de « Fish la Boissonnerie », juste en face) – « Pinxo Saint-Germain » (1 couvert, le nouvel opus d’Alain Dutournier pour des tapas à la française) – « La Cuisine de Philippe » (1 couvert, pour la spécialité de la maison, les soufflés). – 7e arrondissement : « Le Petit Niçois » (1 couvert, pour la cuisine méridionale dont la bouillabaisse) – « L’Affable » (1 couvert). – 8e arrondissement : « Helen » (3 couverts, pour la cuisine de poissons sauvages et de petits bateaux) – « Les 110 de Taillevent » (2 couverts, pour une brasserie chic sous l’égide de « Taillevent » avec notamment 110 vins à déguster au verre) – « L’Instant d’Or » (1 étoile et 2 couverts, pour une cuisine orientée vers le Sud méditerranéen) – « Maxan » (2 couverts, pour un restaurant qui s’est déplacé depuis la rue de Miromesnil) – « Caffè Burlot » (2 couverts, pour une cuisine italienne dans le décor de l’architecte qui monte à Paris, India Mahdavi) – « Ratn » (2 couverts, pour une authentique cuisine indienne) – « Pomze » (1 couvet, pour une cuisine autour de la pomme) – « Crom’Exquis » (1 couvert, pour la cuisine de Pierre Meneau, le fils de Marc, le deux étoiles de Saint-Père-sous-Vézelay) – « Le Boudoir » (1 couvert, pour la cuisine d’un MOF en charcuterie) – « Il Piccolino » (1 couvert, pour la bonne cuisine de produits de la Botte et, aussi, ses vins choisis). - 9e arrondissement : « Arola, à l’Hôtel W Paris Opéra » (3 couverts, pour une cuisine espagnole sur le mode tapas par un chef madrilène très réputé) – « Les Canailles » (1 couvert, pour une cuisine de bistrot) – « Les Saisons » (1 couvert, pour la cuisine d’un chef originaire d’Alsace, fils du charcutier Lutz) – « L’Office » (Bib Gourmand et 1 couvert, pour la cuisine d’un chef japonais qui cuisine… français) – « Les Affranchis » (1 couvert, pour une cuisine de deux jeunes associés qui ont travaillé dans les grandes maisons). – A suivre les nouveaux du 11e au 20e arrondissement et ceux des « Environs de Paris ». – Bon appétit et large soif !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article