Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par toutnestquelitresetratures

MelbaNellie.jpg

MelbaPeche.jpgHelen Porter Mitchell était son nom, et comme cantatrice, une soprano colorature, elle se faisait appeler Nellie Melba. Australienne d’origine écossaise, son répertoire était essentiellement italien et français. Mais ce jour-là, voilà 120 ans, elle chantait « Lohengrin » de Wagner au « Covent Garden » à Londres où elle fut pendant quarante ans une « prima donna assoluta ». Un soir qu’elle donnait un dîner au « Savoy Hôtel », le grand maître cuisinier Auguste Escoffier y va d’une création sucrée, « sa » pêche qu’il surnommera « Melba ». Il raconte : « Je me suis inspiré du majestueux cygne qui paraît sur la scène. Je fis servir des pêches tendres et mûres à point sur un lit de fine glace à la vanille, dans une timbale en argent incrustée entre les deux ailes d’un superbe cygne taillé dans un bloc de glace et recouvert d’un voile de sucre filé. Il y ajouta le fin parfum d’une purée de framboises sucrées. Mais ce ne fut qu’en 1900, au dîner d’inauguration du « Carlton Hôtel » à Londres, dont il dirige les cuisines, que, pour la première fois, il inscrivit la pêche Melba sur un menu. Nellie Melba fut aussi une des premières cantatrices dont la vois fît l’objet d’enregistrements discographiques. Aujourd’hui, « sa » pêche Melba est toujours d’actualité.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article