Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par toutnestquelitresetratures

LaFindesHaricots.jpg

"Quoi de plus courant que de demander "l'addition" au restaurant, le mot "note", comme l'a rappelé Jean-Michel Barrault dans "Le Figaro" du 20 septembre 2002, étant plus spécialement réservé au paiement dans un hôtel ? L'addition, mot emprunté au langage arithmétique, est la "somme", le "total", des divers services fournis dont le restaurateur a l'habitude de détaille le coût en présentant au client ce que l'argot appelle la "douloureuse". L'usage du mot "addition" vient du latin "additio", chose ajoutée, augmentation, repris dans le sens de "note à payer", en particulier dans un restaurant ou un café, est relativement récente. D'après le "Dictionnaire de la langue verte" d'A. Delvau, ce mot désigne ce que "nos pères appelaient la "carte à payer", ce que les paysans appelle le "compte" et les savants en goguette le "quantum"". La plupart des dictionnaires du XIXe siècle et du début du XXe expriment une certaine réticence envers ce sens du mot "addition". "Néologisme" pour les uns, pour d'autres, c'est un "terme familier", ou, selon les termes de Littré, une "assez mauvaise location"... Peut-être lui trouvait-on une sonorité trop mercantile ? Jean Nohain racontait que, encore très jeune, il avait dîné un soir dans un restaurant avec son père, le poète Franc-Nohain, et que celui-ci, pour le familiariser avec les bonnes manières, l'avait prié de demander "la note", en lui faisant remarquer que le terme "addition" manquait de délicatesse et était à éviter. Le jeune homme s'était exécuté et, en réponse, le garçon avait clamé à travers la salle de restaurant : "Et l'addition pour Monsieur !"." - Ce texte est extrait du livre de Colette Guillemard, "La fin des haricots & autres mystères des expressions françaises" publié par les éditions Bartillat (2002). Ce livre recense des expressions bien connues, qui font partie du langage courant et dont on ignore souvent l'origine. Colette Guillemard a cherché à les faire revivre, à en raconter l'histoire et à en donner les clés sur un ton vif et plaisant. Ainsi de l'addition et de la note. Merci à elle et bon appétit et... large soif ! Et bien sûr, au déjeuner d'aujourd'hui, demandez donc la note !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article