Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par toutnestquelitresetratures

AuxNegociants.jpg

AuxNegociantsGroupe.jpg

AuxNegociantsRosa.jpg

AuxNegociantsJeancuisine.jpgLe bistrot à vins dans sa pure tradition, le voilà, sur les contreforts Nord de la Butte Montmartre : c’est du pur jus, il s’appelle « Aux Négociants ». Je vous en ai déjà parlé. Il n’a connu que trois propriétaires depuis sa création. Les derniers en date, Rosa et Jean Navier (désormais avec leur fils Régis) sont là depuis 1981, ayant pris la succession du père Tricoche, lui-même présent depuis 36 ans alors que le bistrot a été créé en 1920. Les Navier règnent ici avec bonhomie sur ce zinc en fer à cheval de bois et d’étain (jadis, il était en Formica bleu). L’esprit du lieu n’a guère changé : on y vante sans faiblir le bon produit cuisiné dans sa simplicité. Les rillettes maison et le pâté creusois font partie des incontournables. Les filets de harengs pommes de terre, le Parmentier de morue, la saucisse d’Auvergne flanquée d’une purée de pommes de terre, la tête de veau sauce gribiche, le petit salé, la volaille de la Sarthe, les tripes fumantes et le steak haché minute sont de la partie au fil des jours. Les fromages choisis et la tarte aux pommes viennent compléter votre menu. L’ambiance, c’est le petit peuple du quartier mêlé aux bobos qui la fait. Mais l’ombre du faunesque barde des bistrots parisiens que fût Bob Giraud – l’auteur de tant de livres qui racontent Paris et tout ce qui tourne autour de la vie, « Carrefour Buci », « Les lumières du zinc », « La route mauve », « L’argot du bistrot » et de « L’argot d’Eros » - flotte ici chaque jour que Dieu fait. Le regretté Robert Sabatier, de l’Académie Goncourt, était aussi un habitué fidèle, lui qui avait été élevé à deux pas, rue Labat alors que Robert Doisneau a immortalisé l’endroit en noir et blanc. Tous, hier comme aujourd’hui, venaient ou viennent encore se régaler de cette cuisine qui a le goût des produits vrais en l’irriguant de jasnières, montlouis, vouvray, bourgueil (Boucard) et chinon (Perfectly Drinkable et Clos des Capucins de Fiona Beeston). Venez donc flâner ici, le nez au vent, les coudes sur le zinc, le couteau en poche et l’âme en fête. « Aux Négociants ». 27, rue Lambert (Paris 18e). Tél. : 01 45 06 15 11. – Bon appétit et… large soif !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Michel Smith 31/10/2013 18:12

Content de voir que mes bonnes adresses existent encore. Bravo les Navier !

toutnestquelitresetratures 31/10/2013 18:14



Et nous continuons à les fréquenter avec constance... Voilà bien un bistrot à vins comme on les aime, authentique et où la vie bat son plein de bonne humeur et de convivialité.