Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par toutnestquelitresetratures

BenoistRey.jpgAprès le Salon du livre libertaire qui vient de se tenir à Paris aux Blancs-Manteaux (4e), Benoist Rey, écrivain libertaire s'il en est, qui change la vie et le monde à coup de recettes, de canons et d'anecdotes livrées dans un livre qui donne faim et soif - "Mieux vaut boire du rouge que broyer du noir"* - dédicace le 14 mai. L'homme à la grande barbe blanche sera à "La Robe et le Palais" (Paris 1er) pour la signature de son ouvrage. Typographe de métier, il fut aussi aubergiste à Paris ("La Marmite" dans le 15e où venaient se litrer les Bridenne, Jean Giraud et Michel Foucault, en Ariège à "L'Auberge des Traouquès" et, depuis des lustres, dans les manifestations anarchistes), il a fait la guerre d'Algérie (il est infirmier dans un commando de chasse en charge de la pacification et raconte cette expérience dans "Les Egorgeurs", livre interdit deux jours après sa sortie en avril 1961), organise le banquet du groupe Kropotkine de la Fédération anarchiste à Merlieux, un petit village de l'Aisne (où se déroule aussi, selon l'humeur une fois par an ou tous les deux ans, un salon du livre libertaire où l'on vit Michel Ragon, Gérard Mordillat, Jean-Pierre Levaray, Jacques Tardi et Didier Daeninck parmi d'autres) auquel il dédie une recette de chili con carne à la mode de Merlieux. Parce que son livre est de recettes mais aussi de souvenirs qu'il égrène au fil des pages. La couverture de Siné donne le ton : "Cuire le sabre et le goupillon dans la même marmite : un curé ensoutané, mitré de préférence et un militaire de haut rang, en grand uniforme. Sans les vider ni les peler". Le plat sera évidemment décoré d'hosties et de médailles. Mais les anecdotes, les rencontres de copains (et de copines) sont racontées avec humour et verve, parce que tous les souvenirs mènent à la bouffe. Ne dit-on pas que la table, du reste, arrondit la conversation. C'est ainsi que vous saliverez la vie avec cet humaniste gourmand autour de simples oeufs cocotte, d'os à moelle, de salade de pissenlits, de caille rôtie au foie gras, de tête de veau à la Ravachol, de joues de cochon au gingembre, de lapin à la moutarde et, même, de cuisine des restes. Un ouvrage qui pourrait être notre livre de chevet comme celui de Léo Ferré, un livre de ripailles, de casse-croûte et de tortore. Alors, bon appétit et... large soif avec cet hymne à la vie ! - * "Mieux vaut boire du rouge que broyer du noir"Mieuxvautboiredurougequebroyerdunoir.jpg (Editions Libertaires, 2011, 10 €). "La Robe et le Palais" - 13, rue des Lavandières-Sainte-Opportune (1er). Tél. : 01 45 08 07 41. M° Les Halles. Mercredi 14 mai à partir de 18 h.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article