Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 18:09

LazareBristol-copie-1

LazareEnseigne.jpg

LazareSalleBar.jpgBistrot, brasserie, café ou restaurant, vous aurez le choix, c’est en effet ouvert dès potron-minet jusqu’au milieu de la nuit. Ce « Lazare » - qui ne pouvait que se trouver dans la gare éponyme - est la nouvelle table d’Eric Fréchon, MOF (Meilleur Ouvrier de France), 3 étoiles à « L’Epicure » au Bristol (8e), et qui officie aussi au « Mini-Palais » (8e) après avoir fait ses universités gourmandes à l’hôtel de Crillon, à l’enseigne « Les Ambassadeurs » de Christian Constant, puis dans son bistrot de « La Verrière » aux Buttes-Chaumont (19e). Ici, ce Normand originaire du Tréport est associé avec le financier Michel Cohen et la co-auteure de ses livres, Clarisse Ferrere. Réservez absolument, car c’est déjà le trop-plein – on joue à guichets fermés et l’accueil vous refoule gentiment si vous n’êtes pas listés - pour un endroit déjà bien inscrit dans le nouveau panorama de la gare (vous entrez par la rue dite Intérieure). La carte est tout en diversité, offrant la possibilité de se restaurer à tous les prix. Le sandwich parisien est à 7,50 € quand même (jambon artisanal, beurre Bordier, baguette croustillante), l’espresso à 3 €, la bière (mauvaise) à 6 € alors que le Coca-Cola affiche seulement 4,90 €. A part cela, vous grignoterez des sardinettes de Galice à 16 € (pour deux), de la mortadelle à la truffe noire à 16 € et du fiochetto (un voisin du culatello) à 16 € aussi. Mais les choses sérieuses commencent avec le semainier dont les plats sont griffés à 18 € : quenelles de brochet sauce Nantua (lundi), foie de veau au vieux vinaigre (mardi), fricassée de volaille au vin jaune et petits légumes (mercredi), saucisse de Toulouse purée de pommes de terre (jeudi), brandade de morue gratinée (vendredi, mais il n’y en avait plus au dîner lors de mon passage), omelette aux chips et oignons séchés (samedi). Le dimanche, vous aurez droit à un déjeuner de grand-mère (menu unique dit « comme chez mamie » à 38 €). Pour ma part, j’ai tâté d’une assiette de charcuteries somme toute correcte (18 €), d’œufs de poule mimosa au thon et au crabe fort goûteux (12 €), d’une terrine de maquereau au vin blanc et sauce au raifort qui s’est révélée comme étant un seul petit maquereau, mais tout-à-fait remarquable (13 €), d’un steak à cheval pommes frites (19 €) sans reproches et de coquillettes dites pour enfants gâtés (26 €), c’est-à-dire à la truffe (nous l’avons néanmoins cherchée) qui manquaient quelque peu de peps, et de fromages superbes d’une sélection de Claire Griffon, fromagère affineuse à Paris (camembert fermier, bleu de Laqueuille). Mais l’agneau de sept heures confit au citron et aux olives n’est-il pas compté à 29 €, les filets de sole dieppoise au sauté d’épinards à cru à 35 € et l’entrecôte de veau et champignons au poêlon à 39 € ? La carte des vins est un brin passe-partout, mais vous y trouverez un excellent chablis de Robin, un saint-nicolas-de-Bourgueil de Amirault, un morgon de Lapierre que l’on ne présente plus (à 48 € la quille, ce n’est quand même pas donné !), un patrimonio de Leccia, un auxey-duresses de Maréchal et un côtes-de-francs du Château Le Puy. Hélas privés d’issues sucrés qui étaient pourtant fort tentantes (Paris-Deauville, tarte à la rhubarbe, tarte au chocolat grand cru, poêlée de mirabelles à la verveine, fruits rouges fraîchement cueillis à la glace vanille), nous avons payé 213 € pour trois couverts (avec deux bouteilles de vin). La rentrée s’annonce difficile, mais pas pour tout le monde, faut-il croire ! Certes, il faut payer l’investissement, le joli décor de Karine Lewkowicz, le loyer et la redevance à la SNCF sur le chiffre d’affaires, tout autant que le personnel, fort nombreux mais pas très efficace pour cette période de rodage… Attendons donc une nouvelle visite avant de formuler, à l’instar de tous les confrères, des jugements superlatifs sur le mode « c’est extra ! ». – « Lazare ». Parvis de la gare Saint-Lazare, rue Intérieure (Paris 8e). Tél. : 01 44 90 80 80. Dès 7 heures du matin jusqu’à 23 h tous les jours. M° Saint-Lazare.

Partager cet article

Repost 0
Published by toutnestquelitresetratures - dans A boire et à manger
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly
  • Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly
  • : Au quotidien, la cuisine selon les saisons, les vins selon l'humeur, la littérature qui va avec, les bistrots et les restaurants, les boutiques qui nourrissent le corps et l'esprit, bref tous les plaisirs de bouche et de l'âme.
  • Contact

Profil

  • toutnestquelitresetratures
  • Je suis chroniqueur gastronomique et auteur du Guide Le Feuilly. Je suis un des fondateurs du mouvement Slow Food en France dont je fus le Président dans les années 90. Mes livres les plus récents sont "A boire et à manger", "Le Feuilly 2010.
  • Je suis chroniqueur gastronomique et auteur du Guide Le Feuilly. Je suis un des fondateurs du mouvement Slow Food en France dont je fus le Président dans les années 90. Mes livres les plus récents sont "A boire et à manger", "Le Feuilly 2010.

Recherche

Pages

Catégories