Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 11:54

BourgogneSudFaçade-copie-1

BourgogneSudGBetKDGilles Breuil, je l’ai connu alors qu’il était le directeur de salle du « Dôme du Marais » (Paris 4e). Il fût ensuite directeur au « Petit Riche » (9e) puis au « Procope » (6e). Il s’est installé à son compte voilà plus d’un an, voisinant avec le Casino de Paris. Il vient de se doter d’un décor tout nouveau tout beau, moderne sans être ostentatoire, avec un bar qui trône en milieu de salle, face à la cuisine ouverte. Le voilà donc en ambassadeur de sa région de prédilection, le Mâconnais qui, comme chacun sait, se trouve en Bourgogne Sud, d’où l’enseigne éponyme. Le voilà aussi avec un nouveau chef, Japonais, Kikushi Desaikué (photo GP), qui sourit de bonne humeur, a passé trois ans chez Bruno Cirino à l’Hostellerie Jérôme à La Turbie, et s’est adapté à la cuisine du cru comme s’il était né dans les cocottes de là-bas. Avant de passer à table, tâtez d’un petit (pourquoi petit d’ailleurs ?) mâcon Milly Lamartine du père Tienne, joliment sec, et taillez dans la terrine de légumes ou celle de porcelet (divine). Ensuite, laissez vous séduire par le formidable jambon persillé à l’aligoté, les grenouilles fraîches sautées en persillade comme en Dombes, la quenelle de brochet à la cuillère sauce crustacés, l’andouillette tirée à la ficelle de Bobosse, les coquilles Saint-Jacques juste poêlées, le tartare de bœuf coupé au couteau et ses grosses frites maison, les joues de bœuf en bourguignon et le délicieux Idéal Mâconnais en issue sucrée qui est une variété de russe comme à Oloron, ici proposé par un MOF de la cuvée 86, Joël Noyerie. Pour la soif, n’ayez crainte, la carte est orientée Bourgogne Sud, donc faisant la part belle aux vins du Beaujolais et du Mâconnais, sans oublier quelques incursions dans la proche côte chalonnaise. Les vignerons se nomment Audras, Lapierre, Matray et Piron pour les premiers et Manciat, Michel, Vincent, Thévenet pour les seconds. Et d’ailleurs, les flacons valsent sur les tables, apportés par un service féminin aussi aimable que virevoltant. Et ce « Bourgogne Sud » fait le plein, au déjeuner comme au dîner, chaque jour que Dieu fait avec un public de gourmets qui tombent volontiers la veste et font le geste qui sauve le vigneron : « Epaulé, jeté ! ». Bon appétit et, donc, large soif ! – « Bourgogne Sud » - 14, rue de Clichy (Paris 9e). Tél. : 01 48 74 51 27. Fermé samedi au déjeuner, dimanche, lundi au dîner. M° Liège ou Trinité. Menus : 17,90 et 21,50 € (déj.) et 23,50 €. Carte : 40-50 €. Site : www.bourgogne-sud.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by toutnestquelitresetratures - dans A boire et à manger
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly
  • Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly
  • : Au quotidien, la cuisine selon les saisons, les vins selon l'humeur, la littérature qui va avec, les bistrots et les restaurants, les boutiques qui nourrissent le corps et l'esprit, bref tous les plaisirs de bouche et de l'âme.
  • Contact

Profil

  • toutnestquelitresetratures
  • Je suis chroniqueur gastronomique et auteur du Guide Le Feuilly. Je suis un des fondateurs du mouvement Slow Food en France dont je fus le Président dans les années 90. Mes livres les plus récents sont "A boire et à manger", "Le Feuilly 2010.
  • Je suis chroniqueur gastronomique et auteur du Guide Le Feuilly. Je suis un des fondateurs du mouvement Slow Food en France dont je fus le Président dans les années 90. Mes livres les plus récents sont "A boire et à manger", "Le Feuilly 2010.

Recherche

Pages

Catégories