Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 08:16

Croc-Scope.jpgParis, « Croc’Scope du Figaroscope, les 100 meilleures tables 2013 » : les 16 dont on peut se passer ! Chaque année, l’équipe du « Figarscope » nous livre ses adresses de bouche. En 2011, 322 pages, en 2012, c’était un peu à l’identique. Patatras, en 2013, 98 pages seulement et 100 adresses. « Le tir s’affine », indique la rédaction dans son avant-propos. Et d’annoncer que dans six ans, « on vous sortira un guide sibyllin, avec vingt adresses merveilleuses, point barre ». Pour ma part, sur les 100 adresses, on pourra déjà en éviter 16… ! Ainsi en ira-t-il de « Hôtel Costes » (1er), où le commun des mortels, c’est-à-dire vous et moi, n’a aucune chance d’être accueilli ; de « La Dame de Pic » (2e), un endroit réfrigérant qui s’exerce dans le maniérisme culinaire ; le « Breizh Café » (3e) qui a beau faire « la crêpe autrement » et proposer un formidable choix de cidres, on est accueilli sans grâce aucune ; « Derrière » (3e) qui est un lieu « hype » où la cuisine n’a pas grand intérêt ; « Terroir Parisien » (5e), un lieu gris, sombre, où Yannick Alleno s’exerce à la cuisine de l’Île-de-France sur un registre a minima dont l’addition n’est guère tendre ; « Chardenoux-des-Prés » (6e) de l’ineffable Cyril Lignac, cuisinier ultra-médiatisé, qui se moque gentiment du monde en servant des portions congrues ; « Le Fouquet »s » (8e) où le bar de ligne est à 68 € ! « Hôtel Amour » (9e) au service fantaisiste et à la prétention encalminée ; « Abri » (10e) avec son menu imposé et les odeurs de graillon ; « Chez Michel » (10e) où il semble désormais régner un certain laisser-aller ; « Le Verre Volé » (10e) malheureusement, avec sa cuisine très irrégulière et un accueil pas très engageant ; « Pierre Sang Boyer » (11e) avec sa cuisine zapping à moult portions façon tapas qui n’est pas bon marché ; « Dauphin » (11e) où l’accueil est d’une impertinence coupable ; « Akrame – L’Atelier Vivanda » (16e), annexe graillonneuse de la maison-mère qui donne dans la prétention carnassière ; « Chez La Mère Catherine » (18e), « sublimement nul » comme le dit François Simon lui-même ; « Ma Cocotte » (Saint-Ouen), l’adresse médiatisée par Philippe Starck où l’on a le culot de servir un œuf mayo (trois ½ œuf) et un échantillon de mayonnaise à 6,50 € ! – A côté de cela, tant d’adresses qui pourraient les remplacer aisément. – Voilà bien 4,90 €, le coût de l’ouvrage, qui n’auront pas servi à grand-chose, un peu comme un poisson mort pour rien… - « Croc’Scope du Figaroscope, Nos 100 meilleures tables à Paris, Edition 2013).

Partager cet article

Repost 0
Published by toutnestquelitresetratures - dans Polémique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly
  • Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly
  • : Au quotidien, la cuisine selon les saisons, les vins selon l'humeur, la littérature qui va avec, les bistrots et les restaurants, les boutiques qui nourrissent le corps et l'esprit, bref tous les plaisirs de bouche et de l'âme.
  • Contact

Profil

  • toutnestquelitresetratures
  • Je suis chroniqueur gastronomique et auteur du Guide Le Feuilly. Je suis un des fondateurs du mouvement Slow Food en France dont je fus le Président dans les années 90. Mes livres les plus récents sont "A boire et à manger", "Le Feuilly 2010.
  • Je suis chroniqueur gastronomique et auteur du Guide Le Feuilly. Je suis un des fondateurs du mouvement Slow Food en France dont je fus le Président dans les années 90. Mes livres les plus récents sont "A boire et à manger", "Le Feuilly 2010.

Recherche

Pages

Catégories