Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par toutnestquelitresetratures

LazareEnseigneLa valse des articles vantant le "Lazare" d'Eric Fréchon, dans l'enceinte de la gare Saint-Lazare, continue de plus belle. Ainsi, dans "Madame Figaro" qui fait l'éloge de l'endroit sans discernement aucun mais, du coup, en rajoute une couche, faisant même partir des TGV de la gare Saint-Lazare alors qu'il n'y en a jamais eus à quai. Lisons : "Ce Normand d’origine est revenu à son point d’arrivée, la plus ancienne gare parisienne, la deuxième d’Europe avec ses 450 000 voyageurs quotidiens. Dans l’ancienne salle des Pas-Perdus, en­tre esplanade et galerie marchande, il a réimplanté un vrai zinc, une brasserie restaurant qui pulse au rythme des départs et des arrivées. La devise de celui qui après Clafoutis et Apéros, vient de publier Œufs et Soupes chez Solar Éditions : redonner ses lettres populaires à la bonne cuisine, en la rendant accessible à tous. Et, pour cela, quoi de plus judicieux qu’une station ferroviaire. Peut-être le bonheur n’est-il que dans les gares, s’interrogeait Georges Perec. En tout cas, à Saint-Lazare, il a table ouverte de l’aube à l’aurore. Premiers Transiliens du petit matin, derniers Corails en partance, valse des TER, TGV en attente, remontée des quais du métro, voies qui font leur numéro. Stations à ne pas manquer...". Assurément, voilà le vrai miracle de cette table, faire partir des TGV fantômes et sûrement faire arriver tous les trains à l'heure...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article