Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par toutnestquelitresetratures

Interdirephoto.jpgLes flash qui crépitent dans les restaurants, les créations culinaires qui sont diffusées sur le net, le téléphone portable que l'on dégaine dès le début du repas, tout cela énervent les chefs qui en ont ral-le-bol de constater (pas de contrepéterie !) que les clients mitraillent leurs assiettes. De quoi s'agitait-il ? Les Japonais, depuis des lustres à Paris, font oeuvre de pionniers de la photo volée de plat pour reproduire la présentation de l'assiette à l'identique chez eux. Aujourd'hui, le phénomène s'est développé à outrance. Chacun, c'est-à-dire le commun des mortels, y va de son clic-clac, merci Kodak (quoique la marque a quasiment disparu de la circulation) ! Est-ce pour autant choquant ? En fait, que nenni ! La blogosphère des pseudo-spécialistes de la gastronomie contribue largement à la diffusion des images de plats. Autant dire qu'essayer d'empêcher la diffusion est illusoire. Le logo qui apparait sur certaines cartes avec l'interdiction de prendre des photos parait dérisoire. Si ce logo existe déjà chez Alexandre Gauthier, chef étoilé à "La Grenouillère" à La Madelaine-sous-Montreuil (Nord), et si un chef triplement étoilé comme Gilles Goujon, à "L'Auberge du Vieux-Puit" à Fontjoucouse (Aude) pense qu'on lui enlève un brin de la propriété intellectuelle de son plat, le mouvement ne prend guère forme. Pour y parvenir, il faudrait plutôt faire comme jadis au Far-West, c'est-à-dire demander à ces nouveaux cowboys enfouraillés de laisser leur attirail à l'entrée du saloon, une fois les portes battantes franchies. Ici, donc, laissons les portables au vestiaire dès l'entrée... Allons à la table vierge de tous éléments de pillage visuel. Accordons-nous juste la grâce de passer un bon moment avec notre vis-à-vis, histoire de chalouper autour des saveurs sensuelles du plat, des effluves amoureuses qu'il distille et des promesses qu'il offre pour la suite. Et n'oubliez pas, en l'occurrence, d'avoir bon appétit et bien sûr... une large soif !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article