Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par toutnestquelitresetratures

ElyseeNicoleBricq.jpg

ElyséeGuillaumeGomezDe temps à autre, nous sommes ravis par un dérapage de propos dont l'intéressé (ici l'intéressée) ne mesure pas tout-à-fait l'étendue. Sortant du déjeuner offert au Président chinois par Jean-Marc Ayrault à Matignon, la Ministre du Commerce Extérieur, Nicole Bricq, a commis un petit commentaire. Il n'était pas destiné aux grandes oreilles indiscrètes des medias télévisés. Il n'en a rien été. Il a fait l'objet d'un intérêt non négligeable sur la toile. De quoi s'était-elle rendue coupable ? D'un (relatif) banal commentaire sur la qualité de la cuisine à l'Elysée, la comparant même à celle de Matignon face au couple Ayrault sur le perron de Matignon : "A l'Elysée, c'était déguelasse, il faut le dire !". Ouh là là, le psychodrame s'installait. Derechef, le chef de l'Elysée, Guillaume Gomez, Meilleur Ouvrier de France (MOF) et en place depuis peu, prenait la mouche. De quoi s'agitait-il ? Du menu du dîner servi la veille au Président chinois : foie gras truffé, volaille landaise rôtie et viennoise de champignons, moelleux de pommes de terre forestières, nuance de chocolat et caramel et glace, le tout arrosé de vins fins, un Château d'Yquem 1997, Château Lafite 1999 et un champagne Deutz 2005. Tout cela ne semblait pas à la hauteur des goûts gastronomiques de Nicole Bricq. Guillaume Gomez fît donc part de son mécontentement à sa hiérarchie élyséenne, ajoutant via Facebook : "Nous allons continuer à faire notre travail, avec la même passion et le même dévouement". Ce qui engendra immédiatement une réunion de crise à l'Elysée entre la directrice de cabinet du Président de la République François Hollande, Sylvie Hubac, et le chef de l'Elysée, puis un communiqué présidentiel apportant tout son soutien au chef élyséen et à sa brigade qui traitaient leur premier dîner d'Etat pour le Président chinois. Les cuisines de l'Elysée coûtent 4,4 millions d'euros par an au contribuable, ainsi que l'indique un rapport du député PS René Dosière, spécialiste des dépenses de l'Etat. Nicole Bricq a téléphoné à Guillaume Gomez pour s'excuser, invoquant des "propos privés". François Hollande, lui, n'est guère content de cette péripétie. Mais il n'y aura pas de remaniement en cuisine alors que la ministre du Commerce Extérieur pourrait bien être victime de son emballement verbal lors du vrai remaniement du gouvernement. Déjà virée avant l'heure ? Elle aurait même fait une mécontente de l'autre côté du Rhin, en la personne d'Angela Merkel, qui adore la cuisine de Guillaume Gomez, au point de lui envoyer son propre chef en stage pour copier la manière dont il cuisine les légumes ! Décidément, les chemins de la politique sont impénétrables : on ne pensait pas qu'ils passaient aussi dans les soupentes gastronomiques de l'Elysée. Mais, comme à mon habitude, je vous souhaite un bon appétit et... une large soif ! Avec le lien ci-après, écoutez Nicole Bricq... : http://www.20minutes.fr/politique/1335937-20140328-nicole-bricq-ministre-commerce-exterieur-cuisine-Elysee-degueulasse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Pierre POULET 30/03/2014 13:33

C'est normal pour un Poulet de rechercher une coquille, celle avec "q", bien sûr ...

Jean-Pierre POULET 29/03/2014 22:45

Jean-Marc Ayrault, pas Jean-Marie ... pour le reste pas de problèmes !

toutnestquelitresetratures 30/03/2014 10:13



Merci cher lecteur, la coquille dont on enlève le "q" a été corrigée...



Julien ARNAUD 29/03/2014 09:00

Très bon ! Tu as raison elle vit là peut être ses derniers moments élyséens !

toutnestquelitresetratures 30/03/2014 10:12



Oui mais ce ne sera pas la seule...