Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par toutnestquelitresetratures

LePudloParis2013-copie-2.jpg

LeGuidePudlo2013MichelKhalifa.jpgL’édition 2013 du « Pudlo Paris » couronne « Chef de l’année » Frédéric Duca à « L’Instant d’Or » (8e), un Marseillais de 35 ans formé au « Petit Nice » et au « Taillevent ». Comme « Révélation de l’année », c’est Antonin Bonnet au « Sergent Recruteur » (4e) qui décroche la palme, un Lyonnais qui est passé chez Michel Bras à Laguiole, puis à Londres avant de s’installer à Paris pour, notamment, des viandes mûries sur place de haute qualité. « Jeune chef de l’année », Sébastien Grébaut chez « Septime » (11e) qui n’est quand même pas de la première couvée, puisqu’il a travaillé chez Robuchon et Passard. « Evénément de l’année », l’arrivée d’Anne-Sophie Pic à Paris à « La Dame de Pic » (1er), pourquoi pas ? « Bistrot classique de l’année », le fils Meneau, Pierre dans son « Crom’ Exquis » (8e). « Bistrot moderne de l’année », « Terroir Parisien » (5e) de Yannick Alleno dans l’enceinte de la Mutualité et que le chef s’apprête à dupliquer à la Bourse, au Palais-Brongniart. « Rapport qualité-prix de l’année », les vaillants Bretons Sébastien Guillo et Yann Le Pévédic chez « Les Canailles » (9e). « Auberge de l’année », Flora Mikula dans son « Auberge Flora » (11e) qui a quitté les beaux quartiers des Champs-Elysées. « Maître d’hôtel de l’année », Eric Mercier chez « Rech », dans l’empire Ducasse. « Table étrangère de l’année », « Kinugawa (1er), une institution japonaise de Paris que le chef Toyfumi Ozuru a réveillée. « Charcutier de l’année », Michel Kalifa (photo GP/Maurice Rougemont), un juif marocain qui mène avec talent la « Maison David » (4e) qui est le royaume de la charcuterie ashkénaze. « Glacier de l’année », Federico Grom et Guido Martinetti, des Turinois qui ont fait de cette boutique « Le » glacier de Paris. « Epicier de l’année », Nicolas Julhès dans ses six boutiques éponymes (10e) qui se nichent dans les bons pas d’un Fauchon comme jadis. « Fromager de l’année », Dominique Sellier dans la « Fromagerie Escudier » à Boulogne-Billancourt (92) d’une troisième génération de fromager-affineur. Et cette année, il n’y a pas de « Sommelier de l’année », parce que, souligne Gilles Pudlowski, « sans doute que cette année n’en méritait pas, ajoutant « Les faits sont têtus, mais ils sont les faits » (Lénine) ». – « Le Guide Pudlo Paris 2013 » - Editions Michel Lafon.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article