Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par toutnestquelitresetratures

GuideMichelin2013.jpg

GuideMichelin2013Donckele.jpgLe principe des indiscrétions étant ce qu’il est, je ferais comme tout le monde, j’y vais de mes propres sources qui, évidemment, doivent rester confidentielles. Cela dit, voilà, on le sait, il n’y aura qu’un seul promu 3 étoiles au Guide Michelin 2013. C’est Arnaud Donckele (photo) qui a décroché la timbale : il officie à la « Résidence La Pinède » à Saint-Tropez (Var) avec une cuisine où les saveurs et les textures des produits du Bassin méditerranée triomphent. Au chapitre 2 étoiles, on note la promotion saluée par le maire de la ville de Dijon (Côte-d’Or), François Rebsamen, de William Frachot (il avait obtenu la première en 2003) à la très ancienne « Hostellerie du Chapeau Rouge » alors que le grand Jean-Pierre Billoux (un ancien 2 étoiles) ne retrouve malheureusement pas la sienne. A Rennes-Saint-Grégoire (Ile-et-Vilaine), c’est David Etcheverry à « La Saison » qui est promu (il avait déjà été consacré « GaultMillau d’Or Bretagne à l’automne dernier). Sur l’Île de Noirmoutier (Vendée), à L’Herbaudière, au restaurant « La Marine», Alexandre Couillon est aussi promu (installé depuis 1999, il avait obtenu sa première étoile en 2006). A Veyrier-du-Lac (Haute-Savoie), c’est un disciple de Marc Veyrat qui gère les cuisines de « L’Ancienne Maison de Marc Veyrat » dans le même style culinaire que l’homme au chapeau. A Courchevel (Savoie), également deux étoiles pour Nicolas Sale au « Kilimandjaro », dont on sait qu’il ignore superbement la cuisine savoyarde. A Paris enfin, sont notamment promus à 1 étoile « La Dame de Pic » (2e) d’Anne Pic (quand même 3 étoiles chez elle à Valence), « Le Sergent Recruteur » (4e) d’Antonin Bonnet, « Itinéraires » (5e) de Sylvain Sendra que j’avais bien connu à l’époque de son « Temps au Temps » dans le 11e, « Faubourg 114 » à l’Hôtel Bristol avec Eric Desbordes sous la houlette évidemment d’Eric Fréchon (3 étoiles au restaurant de l’hôtel), « L’Instant d’Or » (8e) de Frédéric Duca et « Masa » (Boulogne-Billancourt) d’Hervé Rodriguez. Pour le moment donc, alors que le palmarès complet doit être dévoilé par le Guide Michelin le 1er mars, la tendance est plutôt labo que terroir ! – « Guide Michelin 2013 » - A paraître début mars.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article