Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par toutnestquelitresetratures

SlowFoodLogo1.jpgEn 1989, lorsque j’étais aux côtés de Carlo Petrini, Président mondial de Slow Food, à l’Opéra-Comique pour la signature du Manifeste de Slow Food, pas grand monde, surtout en France, ne croyait en l’avenir de ce mouvement qui allait néanmoins devenir planétaire. Par la suite, Slow Food a d’abord été incontournable en Italie bien sûr. En France, le mouvement a vécu avec difficulté, même aujourd’hui et ce malgré la manifestation Euro Gusto (l’équivalent du Salone del Gusto qui en est à sa 9e édition dans l’ancienne usine de Fiat au Lingotto de Torino) qui se tient désormais à Tours tous les deux ans (prochaine édition en 2013). Plus ou moins deux mille adhérents sont inscrits dans l’hexagone. Mais peu importe, les idées de Slow Food progressent dans le monde entier. Pour meilleure preuve, le 6e Congrès international de Slow Food qui s’est tenu en marge du Salone del Gusto fin octobre à Torino. Pas moins de 650 délégués venus de tous les continents étaient au rendez-vous : Africains, Européens, Nord et Sud-Américains, Asiatiques se sont réunis pour peser sur l’avenir de la planète et de son alimentation. C’était là le fruit d’un travail de 25 ans : revoir nos modes de productions alimentaires, en faisant la promotion des cultures locales et en défendant la biodiversité. Et c’est à travers ses « Convivium » et les « communautés de la nourriture » et ses 100.000 membres actifs dans 160 pays que Slow Food agit aujourd’hui avec plus de 6.000 événements annuels pour diffuser la parole du mouvement pour une alimentation « bonne, propre et juste ». A Torino d’ailleurs, pas moins de 220.000 visiteurs lui ont fait fête. Pour en savoir plus encore, allez sur le site de Slow Food France : slowfood.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article