Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par toutnestquelitresetratures

SaintVincenttournanteAffiche.jpg

SaintVincenttournanteChatillonVerre.jpgLe 22 janvier 1934, la France retrouve la tradition de la célébration de la Saint-Vincent, une célébration qui était tombée en désuétude depuis des décennies. C’est la célèbre Confrérie des Chevaliers du Tastevin qui en est à l’initiative en cette année-là. On la reprend donc en Bourgogne. On sait aujourd’hui que cette fête perdure. Chaque paroisse « vineuse » a sa cérémonie. A une époque, sous la IIIe République, les anticléricaux et autres libres-penseurs tenaient une Saint-Vincent civile. Leur cortège était précédé d’un buste de Marianne - reposant sur des feuilles de vigne – porté sur un brancard. Saint-Vincent est le patron des vignerons. C’est un saint qui est né en Espagne, à Saragosse, vers la fin du IIe siècle. Il évangélisa et fut victime des persécutions sous Dioclétien et Maximien. Il fut condamné à la torture par le procurateur romain Dacien et mourut sur une maie de pressoir, ce qui explique le fait qu’il soit saint patron des vignerons (symbolique du sang ayant coulé dans le pressoir à la place du vin). Ce n’est que bien plus tard que ses restes furent transférés pour moitié en Bourgogne, l’autre part allant en Champagne. Patron des vignerons bourguignons, ces derniers le partagent aussi avec les marchands de vins, les cafetiers et les vinaigriers. Mais Saint-Vincent est aussi le patron des marins : ses bourreaux, raconte-t-on, firent jeter son corps à la mer lesté d’une énorme pierre : il n’en flotta pas moins. La Saint-Vincent, dans toutes les communes où elle est célébrée, donne prétexte à un banquet pendant lequel les vignerons viennent avec leurs bouteilles. Mais celle qui donne le « la », c’est la traditionnelle Saint-Vincent Tournante de la Confrérie des Chevaliers du Tastetin qui voyage dans les villages vignerons en mettant à l’honneur une appellation de la région Bourgogne. Cette année, ce sera les 26 et 27 janvier à Châtillon-sur-Seine pour les Crémants de Bourgogne (Blanc, Blanc de Blancs, Blanc de Noirs, Rosés et Millésimés). Le vignoble s’étend sur 23 communes et 3 vallées (La Laigne, l’Ource et la Seine) qui, toutes, ont réalisé des décors représentant leurs villages.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article