Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Voici donc la garbure d’Alain Dutournier, cet enfant des Gaves et de l’Adour, aux confins de la Chalosse et du Pays d’Orthe, qui est un cuisinier-paysan au cœur de la grand-ville à Paris « Le Carré des Feuillants » (rue de Castiglione, 1er) et « Le Trou...

La garbure était l’aliment quotidien des paysans gascons. Elle variait d’une maison à l’autre et suivant le rythme des saisons, utilisant les ressources du potager et du saloir. « Le mot « garbure » vient du gascon « garbe (ou garbo) », nous raconte Alain...

"Je voudrais faire quelque chose en faveur de la cuisine française et sauver des traditions compromises par le nombre d'étrangers qui, vivant à Paris (...) montrent le même appétit devant un potage Knorr, arrosé de Viandox, que devant une loyale garbure,...

Le mot est emprunté à l’italien « dobba », qui veut dire « marinade ». On trouve le terme dès la fin du XVIe siècle : il indique un mode de cuisson des viandes de boucherie, des volailles et du gibier cuits à l’étouffée dans une marinade (gigotz à la...

"Ces jours-là, les auberges faisaient bouillir de grosses chaudronnées de boeuf en daube, et, quand il faisait de ces sèches journées d'hiver à ciel libre, dures et rondes sous le soleil comme des galets de granit, on servait cette daube dehors, sur de...

<< < 100 110 120 130 140 150 160 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 190 200 > >>