Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

litterature

Pages

"L'anchois que je mâche participe de quelque façon au feu qui m'éclaire. Je suis la demeure d'un génie. Cela me contraint à soigner cette demeure, et je me soumets à la contrainte, j'obéis avec joie à cette Sainte Inquisition..." - La gastro-esthétique...

"La patrie d'un cochon est partout où il y a du gland". "Dialogues des morts, de François de Salignac de la Mothe-Fénelon.

"Dans ma géographie, j'ai vu qu'on appelait ce pays le jardin de la France... C'est bien l'impression que j'en ai gardée - ces parfums, ce calme, ces rives semées de maisons fraîches, et qui ourlent de vert et de rose le rublan bleu de la Loire !" - L'enfant,...

"Pour se laver la bouche, à l'apéro, le montagnieu ne sera pas excommunié systématiquement !" - "Bistrots de Lyon,histoires et légendes", de Bernard Frangin aux Editions du Progrès.

"On fait tant, qu'à la fin, l'huître est pour le juge, les écailles pour les plaisdeurs." - Jean de La Fontaine

"Ceux qui veulent croire que le terroir existe à l'état naturel et spontané se trompent. Le terroir, c'est l'homme qui taille et qui laboure. C'est le regard de l'homme qui le fait..." - André Ostertag, vigneron à Epfig (Alsace).

"Les soupers de la Régence : on y dépensait encore plus d'esprit que de champagne." - Gustave Flaubert, "Dictionnaires des idées reçues, Bouvard et Pécuchet".

Dans ses "Calepins parisiens", l'ami Jean-Pol Baras, diplomate en poste pour la Belgique à la Délégation générale Wallonie-Bruxelles, rapporte une citation de David McNeil dans son livre "28, boulevard des Capucines" (éd. Gallimard) : « Jolies passantes...

"Ecoute le cri des vendanges - Qui monte du pressoir voisin - Vois les sentiers rocheux des granges - Rougis par le sang du raisin." "La Vigne et la Maison, Lamartine.

<< < 10 20 30 40 41