Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 20:56

ThePeninsula.jpg

Tiens, mais d'où tu la sors cette photo-là ? Réponse demain 12 heures... A moins que, d'ici là, l'un d'entre vous ne m'apporte son indiscrète réponse.

Repost 0
Published by toutnestquelitresetratures - dans Photographies
commenter cet article
6 août 2013 2 06 /08 /août /2013 15:01

Sousceyrac

Hier, la photo était celle du restaurant "A Sousceyrac", rue Faidherbe à Paris 11e qui, aujourd'hui, n'existe plus. Gabriel Asfaux y a régalé pendant des lustres de sa bonne cuisine au fil des saisons, et avec le cassoulet (sans confit, pour lui ce n'était que de la conserve !) et le lièvre à la royale dont il était un ardent partisan, membre fondateur de la Confrèrie éponyme. Et son gâteau au chocolat n'était pas moins bon. C'était le temps de la Province à Paris. Merci à Patrick Asfaux pour la photo. Le gagnant est Laurent Jouanne : merci d'envoyer votre adresse par courriel : roger.feuilly@orange.fr

Repost 0
Published by toutnestquelitresetratures - dans Photographies
commenter cet article
5 août 2013 1 05 /08 /août /2013 10:24

SousceyracAh ah, il va falloir remuer vos méninges pour me dire si la photo vous dit quelque chose ? Celui qui aura la bonne pioche sera récompensé. Bonne chance et à bientôt sur nos lignes...

Repost 0
Published by toutnestquelitresetratures - dans Photographies
commenter cet article
25 décembre 2012 2 25 /12 /décembre /2012 11:51

Django.jpg

DjangoCocteau.jpgEtiez-vous comme moi au concert hommage à Django Rheinhardt mis en scène par Tony Gatlif et dirigé par Didier Lockwood début octobre à « La Cité de la Musique » ? Si oui, vous avez apprécié le formidable spectacle donné par un groupe orchestral et de chanteuses et danseuses hors-pair, dans lequel se sont illustrés quelques noms de l’univers de Django, Biréli Lagrène, Norig, Stochelo Rosenberg et Karine Gonzalez parmi d’autres. Si vous n’avez pas eu cette chance, il vous reste l’exposition « Django Reinhardt Swing de Paris » jusqu’au 23 janvier 2013. Histoire de vous imprégner de l’école buissonnière de la vie fomentée par cet homme qui a marqué d’une créativité extraordinaire et de son génie la vie parisienne, des boîtes de Pigalle aux grands cinémas des Champs-Elysées, du cirque Médrano ou de la Salle Pleyel, des Puces de Saint-Ouen et des bals de la rue de Lappe ou de Bœuf sur le Toit cher à Jean Cocteau (dessin de Django vers 1937, collection particulière). L’exposition présente son univers autour d’une scénographie originale mise en œuvre par Patrick Bouchain, avec des documents de prêteurs privés et de la famille Reinhardt. Elle fait aussi une large place aux grands photographes qui ont su capter l’âme de la capitale : ils se nomment Atget, Brassaï, Doisneau, Ronis, Savitry (dont la photo signe l’affiche de l’exposition et du coffret officiel et le collector de 5 CD et livret illustré publié par « Le Chant du Monde »). – Et pour prolonger encore le voyage et la magie de la musique de Django, faites-donc le chemin jusqu’aux Puces de Saint-Ouen, à la célèbre « Chope des Puces » de Marcel Campion qui peut aussi tâter de la guitare (samedi et dimanche seulement jusqu’à 19 h), pour vibrer aux rythmes de la pompe manouche et du jazz avec les grands Ninine et Rocky Garcia. Bonnes fêtes, bon appétit et large soif ! – « La Cité de la Musique » - Tél. : 01 44 84 44 84 – M° Porte-de-Pantin. Fermé lundi (ouvert le 1er janvier). De 12 à 22 h selon les jours. Entrée : 9 €. – « La Chope des Puces », rue des Rosiers (Saint-Ouen). Entrée libre.

Repost 0
Published by toutnestquelitresetratures - dans Photographies
commenter cet article
23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 13:04

RAP1.jpgPetite piqûre de rappel pour les fêtes : si Alessandra Pierini a bien fermé son restaurant « RAP », la boutique recèle toujours le meilleur de la Botte, avec des produits choisis en direct par la maîtresse de maison. On pourra donc y trouver une jolie sélection de vins et un petit inventaire gourmand à la Prévert, histoire de remplir son panier : magnifique panettone, pandoro di Verona, aceto balsamico tradizionale di Modena (25 ans), poutargue de mulet de Palerme de Michele Sipiano, salame di Felino, soppressa veneta, lardo di cinta sinese superbe, crema di lardo di Colonnata, castelmagno exceptionnel, extraordinaire pecorino di Pienza, buratta qui ne l'est pas moins, tomates séchées des Pouilles, noisettes IGP du Piémont, vinaigre de barolo, confiture d’olives taggiasche, limoncello di Sorrento, crème d'oignons de Tropea, ragù di carne chianina, figues de Cosenza, riz de la plaine du Po de Carlo Zaccaria (arborio, carnaroli, vialone ano, rare nero di Baraggia) et autre pasta napolitaine di Gragnano de Afelcra, gingembre confit au cacao, chocolat Gianduia turinois, et la bière "32" aussi comme les vins qui changent au gré de l’importation (prosecco naturale de la Casa Coste Piane, I Masieri et Sassaia de Vénétie d'Angiolino Maule, granato du Trentino d’Elisabetta Foradori, barbera d'Asti Le Amendola, montepulciano et trebbiano d'Abruzzo d'Emilio Pepe et Pratoasciutto). Le voyage chez cette belle italienne s'impose plus que jamais en cette période festive. - RAP - 15, rue Rodier (75009). Tél. : 01 42 80 09 91. Fermé dimanche après-midi et lundi (ouvert le 24 décembre). M° Cadet ou Notre-Dame-de-Lorette. – Site : www.rapparis.fr

Repost 0
Published by toutnestquelitresetratures - dans Photographies
commenter cet article
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 13:52

PartarrieuMattinLaurent.jpgMattin-Laurent Partarrieu, je l’ai rencontré autour d’un comptoir. Ce Basque peint des scènes de vie. Il entre dans la vôtre à travers des peintures, des gravures et des dessins. C’est un peu à la manière de l’aquarelle qu’il se révèle en curieux indiscret. Votre décolleté, madame, l’inspire et il vous déshabille aisément, joliment. Il s’inspire de la vie au Pays Basque, de la tauromachie, des thoniers, des bistrots à Paris et des belles ici ou là. Et comme c’est le moment des fêtes, un Partarrieu, c’est un joli cadeau (vous trouverez aussi ses œuvres en reproduction de haute qualité). – Mattin-Laurent Partarrieu - Sites : www.galerie-hordago.com ou www.artisanat-garralda.com/reproductions.html

Repost 0
Published by toutnestquelitresetratures - dans Photographies
commenter cet article
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 19:29

Mémoiredezinc-copie-1Paris est ville Lumière, Paris est une fête, pourtant Paris ne serait rien sans ses bistrots que le monde nous envie, sans lesquels le pavé de la ville ne ressemblerait qu'à un champ de fleurs fanées. Les bistrots réveillent le peuple parisien dès l'aube venue pour n'éteindre leurs pianos qu'à la nuit largement tombée. Le bistrot serait un humanisme, d'après notre confrère François Simon. Pourquoi pas ! Après tout, vous pouvez être épicurien ou moine, homme de science ou poète, boutiquier ou vigneron, philosophe à vos heures ou plus simplement de comptoir, portefaix ou roi, rien ne vous empêche d'entrer dans un bistrot, de tailler dans l'assiette et delever le coude en refaisant le monde autour d'une table qui, on le sait, arrondit toujours la conversation. Vous donnez un peu de votre âme à la ville et elle vous le rend au centuple. C'est ainsi que Gérard Lavalette, a saisi l'atmosphère et le décor des bistrots parisiens. A travers le prisme de son appareil photo. Les figures qu'il fige sur la pellicule sont des personnages drôles ou émouvants, insolites souvent. Son oeil les accompagne toujours avec justesse. Lui qui est diplômé de l'école de photographie des Gobelins, il inscrit sa démarche dans la lignée des Robert Doisneau et Willy Ronis. Et comme rien ne lui échappe, il rend aussi hommage aux incontournables du café : le baby-foot, la grenadine, le 421, "les oeufs dur qui, quand on les casse, sont si durs à l'oreille d'un homme qui a faim" et, nul n'en doute, au zinc sans lequel le bistrot n'aurait pas le même charme. "Mémoire de zinc", Gérard Lavalette, Edition du Réverbère - Parimagine, 25 €. A commander en souscription chez Parimagine, 9, rue de Mulhouse (Paris 2e). Téléphone : 01 45 08 11 97. Parution prévue 4e trimestre 2012.

Repost 0
Published by toutnestquelitresetratures - dans Photographies
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly
  • Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly
  • : Au quotidien, la cuisine selon les saisons, les vins selon l'humeur, la littérature qui va avec, les bistrots et les restaurants, les boutiques qui nourrissent le corps et l'esprit, bref tous les plaisirs de bouche et de l'âme.
  • Contact

Profil

  • toutnestquelitresetratures
  • Je suis chroniqueur gastronomique et auteur du Guide Le Feuilly. Je suis un des fondateurs du mouvement Slow Food en France dont je fus le Président dans les années 90. Mes livres les plus récents sont "A boire et à manger", "Le Feuilly 2010.
  • Je suis chroniqueur gastronomique et auteur du Guide Le Feuilly. Je suis un des fondateurs du mouvement Slow Food en France dont je fus le Président dans les années 90. Mes livres les plus récents sont "A boire et à manger", "Le Feuilly 2010.

Recherche

Pages

Catégories